NOUS NOUS ENGAGEONS

Parce que, pour préserver les grands équilibres planétaires, les manifestations, pétitions, élections ou blocages ne suffiront pas plus que les changements du quotidien menés de manière individualisante et culpabilisante, nous nous engageons à adopter dès à présent, selon nos possibilités, jusqu’à dix résolutions fortes, afin d’avancer ensemble vers un mode de vie soutenable.

LE PACTE D’ACTION

1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus.

2. Manger bio, local et de saison.

3. Se déplacer sans prendre l’avion.

4. Vivre sans voiture.

5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné.

6. S’approvisionner en énergie renouvelable.

7. Tendre vers zéro déchet.

8. Avoir une empreinte numérique faible.

9. Placer son épargne dans des fonds éthiques.

10. Avoir une activité professionnelle compatible.

D’après les données d’une étude de Carbone 4, cabinet de conseil en stratégie bas carbone, adopter ce pacte permet de presque diviser par trois* ses émissions individuelles de gaz à effet de serre. Loin des « écogestes » insignifiants, ces choix de vie sont essentiels pour atteindre un monde durable.

Trop longtemps, nous a manqué le courage de passer à l’action et trop longtemps nous avons tu nos engagements. Il est temps d’agir et de revendiquer notre action pour générer et entretenir une dynamique de changement.

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » – Gandhi

Ce pacte d’action est à la fois:

  • un guide simple et solide vers un mode de vie durable, en permettant de garder en tête quelles étapes il reste encore à parcourir ;
  • un instrument d’action collective où nos changements individuels acquièrent une dimension politique en se fédérant et en devenant visibles. Ils ont alors vocation à appuyer des changements structurels en facilitant l’émergence d’alternatives – en réorientant l’économie et en revendiquant les changements législatifs nécessaires – afin de permettre l’accès à un mode de vie soutenable par le plus grand nombre.

*Il faut lire attentivement cette étude qui met en avant une baisse de 25% de l’empreinte carbone des ménages français en changeant certains comportements. Cette réduction atteint 45% avec l’achat d’un véhicule électrique et la rénovation thermique du logement couplée à un changement de chaudière. Si l’on décide de vivre sans voiture et que l’on se fournit en électricité renouvelable et en biogaz, on s’approche d’une division par trois de cette empreinte carbone, plus très loin des 80% de réduction nécessaires pour atteindre l’objectif de l’accord de Paris sur le climat.

LES SIGNATAIRES

Vous êtes prêt à prendre un ou plusieurs engagements dès à présent? Vous serez la prochaine personne à apparaître sur cette page en signant le pacte. En revendiquant ainsi vos engagements actuels et en projet, vous les prenez vraiment au sérieux et contribuez également à donner plus de poids et de visibilité à notre action collective.

Mirko Saam, Genève 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 2. Manger bio, local et de saison. 4. Vivre sans voiture. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable (SIG Vitale Vert pour électricité et gaz). 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques (Banque Alternative). 10. Avoir une activité professionnelle compatible (ma boîte).

Caroline Hunt-Matthes, Board Member of Earth Focus Foundation, Geneva 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques.

Aurore Nembrini, Lausanne, Suisse 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 2. Manger bio, local et de saison. 3. Se déplacer sans prendre l’avion. 4. Vivre sans voiture. 5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable. 7. Tendre vers zéro déchet. 8. Avoir une empreinte numérique faible. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques. 10. Avoir une activité professionnelle compatible.

Xavier Gravend-Tirole, Aumônier, Lausanne, Suisse 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus.2. Manger bio, local et de saison.4. Vivre sans voiture.5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné.9. Placer son épargne dans des fonds éthiques.10. Avoir une activité professionnelle compatible.

Rodrigue Gehot, Équateur 1. Manger de la viande ou du poisson issu de l’élevage certifié éthique et bio une ou deux fois tous les 15 jours au plus.11. Protéger la biodiversité12. Reconnaitre les droits de la Nature.

Jade Doniz, Psychogénéalogiste, Paris, France 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 2. Manger bio, local et de saison. 3. Se déplacer sans prendre l’avion. 4. Vivre sans voiture. 5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné. 7. Tendre vers zéro déchet. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques. 10. Avoir une activité professionnelle compatible.

Sandrine Detry, Biercée, Belgique 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 2. Manger bio, local et de saison 3. Se déplacer sans prendre l’avion 5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné. 7. Tendre vers zéro déchet. 8. Avoir une empreinte numérique faible. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques. 10. Avoir une activité professionnelle compatible.

Sarah Jullié, Verfeil-sur-Seye, France 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 2. Manger bio, local et de saison. 3. Se déplacer sans prendre l’avion. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable. 7. Tendre vers zéro déchet. 8. Avoir une empreinte numérique faible. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques. 10. Avoir une activité professionnelle compatible.

Amans Gaussel, Facilitateur, Dinan, France 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 2. Manger bio, local et de saison. 3. Se déplacer sans prendre l’avion. 5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable. 7. Tendre vers zéro déchet. 8. Avoir une empreinte numérique faible. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques. 10. Avoir une activité professionnelle compatible.

Caroline Jeannin, Auteur, Ciboure, France 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 2. Manger bio, local et de saison. 3. Se déplacer sans prendre l’avion. 4. Vivre sans voiture 5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable. 7. Tendre vers zéro déchet. 8. Avoir une empreinte numérique faible. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques. 10. Avoir une activité professionnelle compatible.

Flavie Scholtz, Nyon, Suisse 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 2. Manger bio, local et de saison. 3. Se déplacer sans prendre l’avion. 5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable. 7. Tendre vers zéro déchet. 8. Avoir une empreinte numérique faible. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques. 10. Avoir une activité professionnelle compatible.

Doris Ragettli, Zug, Switzerland 1. Manger végétarien 2. Manger bio, local et de saison 4. Vivre sans voiture 5. Vivre dans un logement bien isolé, bien dimensionné et partagé (shared living) 6. S’approvisionner en énergie renouvelable 7. Tendre vers zéro déchets (I practice no shopping days minimum 4 days a week – going for more :-), if shopping for cloth or furnitures then only second hand, which can be fun, especially when upcycling an old piece of furniture) 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques

Marie Braud, Traductrice formatrice, Sélestat, France 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 2. Manger bio, local et de saison. 3. Se déplacer sans prendre l’avion. 4. Vivre sans voiture. 5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable. 7. Tendre vers zéro déchet. 8. Avoir une empreinte numérique faible. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques. 10. Avoir une activité professionnelle compatible.

Dominique Martin, Responsable grands comptes (traitement de l’eau), Bruxelles Engagements déjà pris: 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 2. Manger bio, local et de saison. 3. Se déplacer sans prendre l’avion (sauf très exceptionnellement si nécessaire et aucune alternative possible).
En projet: 5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné. 7. Tendre vers zéro déchet.  10. Avoir une activité professionnelle compatible.

Victor Lindberg, Psychologue, Bruxelles 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 2. Manger bio, local et de saison. 4. Vivre sans voiture. 5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable. 7. Tendre vers zéro déchet. 8. Avoir une empreinte numérique faible. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques. 10. Avoir une activité professionnelle compatible.

Yazan Savoy, Responsable de division à l’OCAS, Genève Actuel : 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 2. Manger bio, local et de saison. 4. Vivre sans voiture. 5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable. 7. Tendre vers zéro déchet. 10. Avoir une activité professionnelle compatible.
À développer : 3. Se déplacer sans prendre l’avion. 8. Avoir une empreinte numérique faible. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques.

Mònica Serlavos, Chercheuse, Genève, Suisse Actuels: 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 2. Manger bio, local et de saison. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable. 10. Avoir une activité professionnelle compatible.
En train de travailler sur: 3. Se déplacer sans prendre l’avion. 7. Tendre vers zéro déchet. 8. Avoir une empreinte numérique faible. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques

Alexis Mayer, Ingénieur, Lausanne 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 3. Se déplacer sans prendre l’avion. 4. Vivre sans voiture. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable. 10. Avoir une activité professionnelle compatible.
En train de travailler sur : 2. Manger bio, local et de saison. 7. Tendre vers zéro déchet. 8. Avoir une empreinte numérique faible. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques.

Antoine Cogez, Géochimiste, Étudiant en anthropologie, Paris, France 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus : OK. 2. Manger bio, local et de saison : OK. 3. Se déplacer sans prendre l’avion : lorsque d’autres moyens de transport sont possibles sont possibles en moins de 5 ou 6 heures. 4. Vivre sans voiture : lorsqu’un autre moyen de transport est possible selon les besoins. 5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné : non, mal isolé car ancien. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable: en projet. 7. Tendre vers zéro déchet : en cours d’adaptation. 8. Avoir une empreinte numérique faible : en cours d’adaptation. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques : en projet. 10. Avoir une activité professionnelle compatible : OK.

Mathieu Rouquié, Artiste musicien, Lausanne, Suisse 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus : Actuel. 2. Manger bio, local et de saison : Actuel. 3. Se déplacer sans prendre l’avion : Actuel. 4. Vivre sans voiture : Impossible. Mais solutions d’économiseur de carburant et de dépollution sur le véhicule. 5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné : Actuel. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable : Peu de choix. 7. Tendre vers zéro déchet : Actuel. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques : Pourquoi pas. 10. Avoir une activité professionnelle compatible : Actuel.

Clément de Sénarclens, Thérapeute, Genève, Suisse 1. Manger de la viande ou du poisson une fois par semaine au plus. 4. Vivre sans voiture. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable. 10. Avoir une activité professionnelle compatible.

Gorka Cruz, Entrepreneur, Lausanne, Suisse 1. Manger de la viande ou du poisson une fois par semaine au plus. 2. Manger bio, local et de saison. 5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné.

Raphaël Piguet, Enseignant-chercheur, Princeton, New Jersey 1. Manger de la viande ou du poisson une fois par semaine au plus. 2. Manger bio, local et de saison. 5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné. 6. S’approvisionner en énergie renouvelable. 7. Tendre vers zéro déchet. 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques. 10. Avoir une activité professionnelle compatible.

Inti Verheecke, Aide-bibliothécaire, Genève, Suisse 1. Manger de la viande ou du poisson une fois par semaine. 2. Manger bio, local et de saison. 5. Vivre dans un logement bien isolé et bien dimensionné. 9. Avoir une activité professionnelle compatible. 10. Mettre au monde deux enfants au plus.
En cours de réalisation ou en projet: 3. Se déplacer sans prendre l’avion (Réduire au maximum ce mode de déplacement, le réserver aux cas de nécessité). 7. Tendre vers zéro déchet 9. Placer son épargne dans des fonds éthiques. Ma démarche est celle d’un être humain qui a pris conscience de l’imminence de grands changements climatiques et sociétaux et qui, par-delà la résistance et l’inertie de nos habitudes de consommation, aspire de toute urgence à mettre en place un mode de vie plus sain et durable, afin de laisser un monde habitable aux générations qui viennent.

Jean Chamel, Anthropologue, Londres/Genève/Chamonix 1. Manger de la viande ou du poisson une ou deux fois par semaine au plus. 6. M’approvisionner en énergie renouvelable. 8. Avoir une empreinte numérique faible. 9. Placer mon épargne dans des fonds éthiques (en partie seulement). 10. Avoir une activité professionnelle compatible.
En projet: 2. Manger bio, local et de saison (passer complètement au bio!)